Riviera Attoban
(+225) 22439591 / 22431116
info@dgem.ci

Présentation

Direction Générale des Ecoles Méthodistes

Les écoles Méthodistes c’est 93 ans  au service de la nation

Présentons-nous

La Direction des Ecoles Méthodistes assure la mission éducative et sociale que lui a confiée l’Eglise Méthodiste Unie Côte d’Ivoire dans le cadre des prérogatives suivantes :

- Définir et mettre en œuvre la politique éducative conformément à la vision de l’Eglise Méthodiste Unie Côte d’ivoire.

- Concevoir tous les projets de développement des écoles méthodistes.

- Assurer le recrutement, la formation et la gestion des personnels de toutes les catégories professionnelles.

- Représenter l’Eglise partout où sont traités les problèmes d’éducation.

Etat des lieux

Aujourd’hui ce sont 74 établissements qui sont gérés par la DGEM dont :
   - 20 maternelles
   - 41 primaires
   - 8 lycées dont 1 à internat fille et 1 à internat mixte
   Les écoles méthodistes sont implantées à Abidjan et dans certaines zones rurales et urbaines de l’intérieur. Le district d’Abidjan abrite 8 écoles maternelles, 11 écoles primaires et 7 Cours Secondaires. Dans la commune de Dabou, seconde cité scolaire méthodiste, se loge un complexe scolaire composé de :
  
1 CSM, 3 écoles primaires et 1 école maternelle. Les autres écoles primaires et maternelles se répartissent entre :
  
- Les villes de : Abengourou - Adzopé – Afféry – Agboville – Agnibilégkrou – Arrah - Azaguié – Adiaké - Bongouanou – Bonoua – Divo – Gagnoa - Grand Bassam – Grand-Lahou – Hiré - Lakota – Ndouci – San Pédro - Yamoussoukro

   - Les villages de : Aboudé Mandéké – Danguira – Monga - Monogaga – Yakassémé.

   De 18352 élèves à la rentrée 2014-2015, la DGEM est à plus de 20000 élèves à cette rentrée 2017-2018.

Notre Histoire

Les fondements des écoles méthodistes ont été posés dans les années 1920. Pour les besoins d’évangélisation, des catéchistes, eux -mêmes formés par des missionnaires, donnaient à cette époque aux enfants, et ce sous des hangars, un enseignement dispensé en langue locale avec quelques rudiments de français. C’est bien plus tard, à partir de 1926 que les véritables premières écoles à cycle normal allant du cours préparatoire (C.P) au cours moyen (C.M.) virent le jour à ABIDJAN PLATEAU, GRAND-LAHOU, GRAND-BASSAM et DABOU (régions géographiquement situées dans la zone lagunaire de la Côte d’Ivoire). Du cycle primaire, il a débouché sur l’enseignement secondaire à partir de 1955 avec la création du premier lycée, le Cours Secondaire Méthodiste (ex Cours Secondaire Protestant) de Dabou. Ces établissements primaires étaient d’abord dirigés par des missionnaires qui, au fur et à mesure, cédèrent cette responsabilité aux africains (camerounais, béninois…), puis aux dirigeants ivoiriens. Tous les enfants en âge de scolarisation sont de tout temps accueillis dans les établissements scolaires méthodistes sans distinction ni de religion ni de sexe dans la perspective d’une éducation globale. Devant le nombre grandissant de ses écoles, et dans un souci de gestion administrative, financière, pédagogique et sociale efficient, l’Eglise décida en 1970 de centraliser toutes les écoles méthodistes. Elle institua alors la Direction Centrale des Ecoles Méthodistes (DCEM) qui devint en 1993 la Direction Générale des Ecoles Méthodistes (DGEM).